20

e

Académie Baroque Internationale

Créée en 2002, l’Académie Baroque Internationale du Périgord Noir soutient la carrière de jeunes chanteurs et instrumentistes en leur permettant de participer chaque année à la production d’œuvres du répertoire baroque. Les spectacles sont présentés lors du Festival du Périgord Noir.

L’académie est devenue peu à peu le prolongement du Festival du Périgord Noir, qui en porte la réalisation, pour conduire des actions de formation ambitieuses, en facilitant l’accueil de professeurs émérites et de jeunes artistes de talent en résidence au cœur du Périgord Noir, dans le village de Saint-Amand de Coly.


Les instrumentistes et chanteurs qui se produisent dans le cadre des productions que l’Académie met en œuvre ont vocation à prendre leur essor hors du Festival, qui contribue à leur donner l’occasion de se produire face à un public exigeant dans un des lieux patrimoniaux forts de la manifestation.

 

Depuis 2016, la direction musicale de l’Académie est confiée au chef d’orchestre Iñaki Encina Oyón, succédant à Michel Laplénie. Plus de cinq cents élèves ont déjà bénéficié de la formation dispensée par les professeurs émérites de l’Académie.

 

Œuvres
du répertoire

Baroque

Ce que nous vous offrons

L’encadrement pédagogique de haut niveau (7 professeurs émérites) avec des leçons individuelles par instrument (violon, violoncelle, alto, clavecin)

Des sessions de technique vocale pour les chanteuses et travail collectif de la respiration.

Des conférences animées par les professeurs sur des thématiques baroques précises.

Le cadre magique de l’Abbaye de Saint-Amand-de-Coly, l’un des « plus beaux villages de France » en Périgord avec de nombreuses salles de répétition à disposition des académiciens

L’hébergement en gîtes ruraux de très bonne tenue et attentifs au confort des musiciens.

La production d’un concert pour les instrumentistes dans le cadre de la saison du Festival du Périgord Noir 2022, le mardi 16 août 2022 : « L’Héritage de Corelli » (concerti grossi de Corelli, Haendel, Valentini et Avison)

La production de 2 concerts publics de l’Oratorio « La Resurrezione » HWV 47 de Georg Friedrich Haendel intégrés dans la saison du Festival du Périgord Noir 2022 : Jeudi 18 août et vendredi 19 août en l’abbaye de Saint-Amand-de-Coly.

ACADÉMIE 2021 ©VIRGINIE ROUSSEL PHOTOGRAPHIES

« La Resurrezione »
HWV 47 de Georg Friedrich Haendel

« La Resurrezione » est un oratorio de Georg Friedrich Haendel, sur un livret de Carlo Sigismondo Capece, poète à la cour de la reine Marie-Casimir de Pologne alors en exil à Rome.


L’oeuvre a trait aux événements qui se situent du Vendredi Saint au dimanche de Pâques ; à la façon d’un opéra, mais sans représentation scénique, elle comprend des récitatifs qui font progresser l’action et des arie da capo exprimant des sentiments et des réflexions suscités par les mystères de la Passion et de la Résurrection du Christ.

 

Les personnages en sont Lucifer (basse), Marie-Madeleine (soprano), un ange (soprano), Saint Jean l’Apôtre (ténor) et Marie, femme de Cléophas (alto).

 

L’écriture de Haendel est très clairement dramatique, et c’est bien un opéra sacré qu’il donne à entendre, avec l’intégralité des affects appropriés, de la fureur à la douleur. Dans une exceptionnelle variété instrumentale, les scènes se succèdent et font appel à la virtuosité comme à la grâce des interprètes, sans jamais relâcher la tension d’une oeuvre qui se révèle plus riche à chaque écoute !

En parallèle à la préparation des 2 concerts de clôture dédiés à l’oeuvre de Haendel, l’Académie baroque internationale va offrir aux stagiaires toute une série de séminaires et discussions animés par les professeurs autour des divers enjeux de la musique baroque.

 

Les instrumentistes pourront tirer pleinement parti des master-classes individuelles (violon/alto, violoncelle, flûtes et hautbois) dédiés à la musique de Haendel et participer à la production d’un concert instrumental très marquant, « L’héritage de Corelli » (concerti grossi de Corelli, Haendel, Valentini, Avison).

Les professeurs
de l’académie baroque internationale

©mcbphotographie
©mcbphotographie
Chef d’orchestre et directeur musical
Iñaki Encina Oyón

Familier d’un répertoire qui va du baroque à la musique contemporaine, Iñaki Encina Oyón est souvent sollicité comme spécialiste du XVIII siècle…

©Andreas Orban
©Andreas Orban
Professeur de violon et d’alto
Johannes Pramsohler

Directeur artistique et premier violon de l’Ensemble Diderot, …il redonne vie à d’incontournables joyaux d’un répertoire méconnu…

©Itziar Olaberria
©Itziar Olaberria
Professeur de chant (technique vocale)

Carlos Aransay

Carlos Aransay est professeur de chant et directeur artistique du Coro de Madrigalistas de Bellas Artes de México…
©Jean-Baptiste Millot
©Jean-Baptiste Millot

Chef de chant

Benoît Babel

Benoît Babel enseigne le clavecin et la basse continue au CRR de Versailles avec Blandine Rannou…

©Nemo Perier Stefanovitch
©Nemo Perier Stefanovitch
Professeur de violoncelle
Christophe Coin

Christophe Coin étudie la musique dans sa ville natale de Caen auprès de Jacques Ripoche, puis à Paris avec André Navarra…

©Ristori
©Ristori
Professeur des vents

Jon Olaberria

Né en Espagne, il effectue ses études supérieures de hautbois dans le Conservatoire Supérieur du Pays Basque (MUSIKENE) et découvre le hautbois baroque avec Alfredo Bernardini lors de plusieurs stages.
alejandro-sandler_1-credit-jean-francois-leclercq

Professeur de trompette baroque

Alejandro Sandler

Né à Rosario en Argentine, Alejandro Sandler a commencé ses études dans sa ville natale et à Buenos Aires…