7 & 8 août | Le Cinéma de Karol Beffa

Les Misérables de Henri Fescourt (1925) avec une improvisation du compositeur et pianiste Karol Beffa.

photo-karol-beffa-bd-1024x967

Mardi 7 août à 21h30 | Aubais – Château de Sauvebœuf (1er partie)

IMPORTANT ! En raison des intempéries à venir, la 1ère partie du ciné-concert prévue ce soir au Château de Sauvebœuf aura finalement lieu au Cinéma le Vox de Montignac-Lascaux.

Le Château de Sauveboeuf accueille le Festival du Périgord Noir

Projection dans la cour du Château de la 1e partie du film :
Les Misérables de Henri Fescourt (1925) : Accompagnement / improvisation au piano par le compositeur et pianiste Karol Beffa

—— 19h —— Accueil du public par Mr et Mme Claude Douce, propriétaires du Château de Sauvebœuf, suivi d’une visite extérieure du château assurée par un guide costumé, sur le thème Jacquou accueille les Misérables.

—— 20h—— Possibilité de restauration sur place dans la cour du Château avec Les Folies Burgers de Pablo et Stan

 

Tarif : 15 euros (entrée valable pour la seconde partie le 8 août)

ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE
ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE

Avec le soutien de Claude et Florence Douce, propriétaires du Château de Sauvebœuf et de Ciné-passion.

chateau-de-sauveboeuf

Mercredi 8 août à 18h | Montignac-Lascaux – Cinéma le Vox (2e partie)

Le Cinéma de Karol Beffa II

Les Misérables de Henri Fescourt (1925) : 2e Partie avec une improvisation du compositeur et pianiste Karol Beffa.

Tarif : 6,50 euros directement le soir même au Cinéma Le Vox de Montignac.

ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE
ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE

En partenariat avec la Marie de Montignac-Lascaux, le Cinéma « Le Vox » et Ciné-passion

 

critique-les-miserables-fescourt2 (2).jpg

Les Misérables de Henri Fescourt

Début de la projection du film Les Misérables de Henri Fescourt (réalisateur français né le 23 novembre 1880 à Béziers et mort le 9 août 1966 à Neuilly-sur-Seine)

Durée : 359 minutes (32 bobines, 6 heures) / Date de sortie : 25 novembre 1925 / Drame

L’argument : structuré en quatre époques, le film respecte fidèlement la trame du roman de Victor Hugo.

• 1e époque : Prologue et Fantine — De la rencontre d’octobre 1815 entre Jean Valjean et l’évêque Monseigneur Myriel à Digne jusqu’à 1823 où Jean Valjean, devenu Monsieur Madeleine et maire de Montreuil-sur-Mer, vienne au secours de Fantine, une pauvre jeune femme tombée dans la prostitution pour subvenir aux besoins de sa fille Cosette. Mais après s’être dénoncé au tribunal d’Arras pour disculper un accusé, Jean Valjean part à la recherche de Cosette avec Javert à ses trousses.

• 2e époque : Cosette — Jean Valjean, toujours poursuivi par Javert, après avoir recueilli Cosette à Montfermeil, s’enfuit avec elle à Paris et ils trouvent refuge dans un couvent d’où ils ne sortiront qu’en 1829.

• 3e époque : Marius — En 1831, Marius tombe amoureux de Cosette rencontrée au Jardin du Luxembourg et sauve celui qu’il croit être son père, Jean Valjean, du traquenard organisé par les Thénardier dans la masure Gorbeau.

• 4e époque : L’Épopée rue Saint-Denis — 1832, la révolution libérale est en marche et des barricades se dressent dans Paris. Marius, blessé sur celle de la rue de la Chanvrerie, est sauvé par Jean Valjean pour le bonheur de Cosette. Le mariage des jeunes gens annonce la fin de la mission de Jean Valjean sur Terre. Il meurt en 1833.

La distribution :

Gabriel Gabrio : Jean Valjean / Sandra Milowanoff : Fantine / Cosette-Jean Toulout : Javert / Georges Saillard : Thénardier / Renée Carl : La Thénardier /Suzanne Nivette : Éponine / Andrée Rolane : Cosette (enfant) / François Rozet : Marius / Charles Badiole : Gavroche / Paul Jorge : Monseigneur Myriel / Sylviane de Castillo : Sœur Simplice / Jeanne Marie-Laurent : Madame Magloire / Paul Guidé : Enjolras / Henri Maillard : Gillenormand

Fiche technique :

Scénario : Arthur Bernède et Henri Fescourt d’après le roman éponyme de Victor Hugo Adaptation : Henri Fescourt
Assistants-réalisation : René Barberis, Henri Debain, René Arcy-Hennery Producteurs : Henri Fescourt, Louis Nalpas, Jean Sapene

Sociétés de production : Société des Cinéromans, Films de France
Société de distribution : Pathé Consortium Cinéma
Photographie : Raoul Aubourdier, Léon Donnot, Georges Lafont et Karémine Mérobian Montage : Jean-Louis Bouquet

 

Karol BEFFA, compositeur-pianiste improvisateur

Compositeur et pianiste, Karol Beffa mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans. Reçu premier à l’Ecole Normale Supérieure, il est diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE). Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient huit premiers Prix. Reçu premier à l’Agrégation de musique, il est, depuis 2004, Maître de conférence à l’Ecole Normale Supérieure. En 2000, la Biennale internationale des Jeunes Artistes de Turin (BIG Torino 2000) l’a sélectionné pour représenter la France. En 2002, il est le plus jeune compositeur français programmé au festival Présences. Compositeur en résidence de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse de 2006 à 2009, il y a assuré la présentation des répétitions générales de l’orchestre devant le jeune public. Karol Beffa a été élu en 2013 « meilleur compositeur de l’année » aux Victoires de la Musique et obtenu en 2016 le Grand Prix Lycéen des Compositeurs. Il a été, pour l’année 2012-2013, titulaire de la Chaire de création artistique au Collège de France.

Il a publié Comment parler de musique ? et György Ligeti chez Fayard, Parler, Composer, Jouer. Sept leçons sur la musique au Seuil, ainsi que Les Coulisses de la création chez Flammarion (avec Cédric Villani). Derniers disques parus : Into the Dark et Blow up.