10 août | Mercedes Arcuri & Ensemble Diderot

Vendredi 10 août à 18h | Église d’Auriac

Mercedes Arcuri soprano & Ensemble Diderot

Johannes Pramsohler directeur artistique & violon / Roldan Bernabé, violon / Gulrim Choi, violoncelle / Philippe Grivard, clavecin

Œuvres cantates et sonates en trio de Haendel…

Sous la direction de Johannes Pramsohler l’Ensemble Diderot fait revivre sur des instruments d’époque la distribution la plus mélodieuse de la sonate en trio. Régulièrement acclamé pour la virtuosité et la vivacité de son interprétation, l’Ensemble Diderot est sans aucun doute l’une des formations actuelles de musique de chambre les plus brillantes et les plus originales d’Europe.

Avec le soutien de la commune d’Auriac 

ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE
ACHETER VOTRE BILLET EN LIGNE

Mercedes Arcuri, soprano

Née à Buenos Aires (Argentine), elle commence ses études de chant avec Inès Dupen et Horacio Amauri et les poursuit à l’Institut Supérieur des Arts du Théâtre Colon. Poursuivant sa formation musicale, elle étudie la direction d’orchestre à l’Université catholique.

Depuis janvier 2017, Mercedes est en contrat de troupe au Theater Kiel (Allemagne) où elle interprète entre autres les rôles de Gilda/Rigoletto, Comtesse de Folleville/Viaggio a Reims, Zdenka/Arabella  Woglinde/Rheingold etc… Autres projets la saison dernière, ses débuts au Liceu de Barcelone dans le rôle de la Charmeuse dans Thaïs.

Parmi ses projets cette saison, Marzelline dans Fidelio au Teatro de la Maestranza, Seville, Zdenka dans Arabella, Oscar dans Ballo in maschera et Francesca da Rimini/ Rachmaninov au Theater Kiel.

Récemment, Clorinda dans Cenerentola au Gärtnerplatztheater de Munich, Il Paggio dans Rigoletto au Teatro Real de Madrid, Jupiter dans La Guerra de los Gigantes de Sebastian Duron au Teatro de la Zarzuela de Madrid, sous la direction de L Garcia Alarcon, Juliette dans Romeo et Juliette de Gounod à Tucuman (Argentine).

En 2014-2015, Zebinetta à La Corogne, Combattimento au Centre lyrique Clermont Ferrand, Gilda dans Rigoletto à Clermont Ferrand, avec une tournée en 2015, Zerbinetta dans Ariane à Naxos au Teatro Solis de Montevideo (Uruguay), Adina dans l’Elixir d’amore au Teatro Cervantes de Malaga (Espagne), Norina à l’Opéra de Las Palmas (Espagne), Marie dans La Fille du régiment au Teatro San Martin Tucuman (Argentine).

En 2013-2014, Combattimento (Monteverdi et autres), création de Florent Siaud à Herblay avec l’ensemble Diderot, Clorinda dans La Cenerentola de Rossini à Seville, Le Feu dans l’Enfant et les sortilèges avec Le Festival d’Aix en Provence et à l’opéra de Lyon, Woglinde dans Götterdämmmerung à Seville.

La saison 2012/2013: Minka dans Le Roi malgré lui ( E. Chabrier ) au Wexford Opera Festival,mise en scène Thaddeus Strassberger, direction musicale Jean-Luc Tingaud, puis Viento es la dicha de amor de José de Nebra sous la direction d’Alan Curtis au Théâtre de la Zarzuela (Madrid).

La saison 2011 / 2012 : L’Enfant & les Sortilèges de M. Ravel (Le Feu, Le Rossignol) au Théâtre du Canal de Madrid et au Théâtre Arriaga à Bilbao, une co-production avec l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris. Gilda dans Rigoletto au Théâtre Roger Barat d’Herblay à Paris sous la direction de Iñaki Encina, puis Gerhilde dans Die Walküre au Théâtre de la Maestranza (Séville) avec La Fura dels Baus, dirigé par Pedro Halffter. Elle fait aussi ses débuts au London Händel Festival avec les “Musiciens Baroques Internationaux” dirigé par Johannes Pramsholer, avec la cantante Delirio Amoroso de Händel.

De plus, sa passion pour la musique baroque l’amène auprès d’ensembles comme La Capilla Real de Madrid, avec qui elle interprète The Fairy Queen de Purcell, La Messe de Minuit de Charpentier, et avec qui elle participe au South American Tour en 2007 organisé par la fondation Mozarteum (Brésil, Argentine, Chili, et Uruguay). Elle travaille également avec l’ensemble Sphera AntiQva dirigé par Javier Illán et Pablo Gutierrez, orchestre principalement dédié à la musique baroque Sud Américaine, avec qui elle a participé à une tournée en Bolivie (Festival de Chiquitos).

Ensemble Diderot

  • Johannes Pramsohler, violon
  • Roldán Bernabé, violon
  • Gulrim Choi, violoncelle
  • Philippe Grisvard, clavecin

L’Ensemble Diderot, baptisé ainsi en l’honneur de l’encyclopédiste, écrivain et philosophe du siècle des Lumières, a été fondé en 2008 à Paris par le violoniste Johannes Pramsohler. Il se consacre à l’exécution et à la redécouverte du répertoire des sonates en trio baroques des XVIIe et XVIIIe siècles. Avec deux violons, un clavecin et un violoncelle, l’ensemble fait revivre sur des instruments d’époque la distribution la plus mélodieuse de la sonate en trio. Régulièrement acclamé pour la virtuosité et la vivacité de son interprétation, l’Ensemble Diderot est sans aucun doute l’une des formations actuelles de musique de chambre les plus brillantes et les plus originales d’Europe.

Jusqu’à présent, l’ensemble s’est produit non seulement en France et en Allemagne, mais également en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie et en Pologne. Il a de surcroît effectué des séjours d’artiste en résidence à Amilly (France) et Aldeburgh (Grande-Bretagne). En 2010, les jeunes musiciens ont résidé dans le Brandenbourg en tant qu’« orchestre de la cour de Rheinsberg » au château de Frédéric II de Prusse et de son frère, le prince Henri de Prusse.

Depuis 2012, une étroite collaboration lie l’ensemble au Théâtre Roger Barat à Herblay (Val d’Oise), où a été mis en scène de façon spectaculaire le « Combattimento di Tancredi e Clorinda » de Monteverdi, agrémenté de musique de maîtres italiens du XVIIe siècle autour de textes du Tasse. Le partenariat noué avec la Fondation Royaumont pour 2015 s’illustrera dans la parution du premier enregistrement mondial des sonates en trio de l’opus 2 de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville.

Depuis 2015, l’ensemble se produit également en formation d’orchestre. La production de l’opéra Falstaff d’Antonio Salieri au Théâtre Roger Barat est suivie de concerts en Allemagne et en France, avec des cantates de Bach et de Hændel, interprétées par la soprano Maria Savastano.