Silence ça tourne !

Dimanche 8 août 2021 / Chartreuse des Fraux / 18h et 20h

Lieux : Bachelerie

Depuis longtemps le Festival du Périgord Noir nourrit une relation privilégiée avec le cinéma avec la présence d’artistes pour accompagner des films muets (cinéma en plein air sur les murs de l’Abbaye de Saint Amand de Coly). Cette tradition est également portée Karol Beffa, invité du Festival depuis plus de 10 ans dans le cadre de projections de chefs-d’œuvre du cinéma muet au cinéma « Le Vox » de Montignac-Lascaux.
Silence ça tourne ! ne pouvait être que dans les pas du Festival 2021 intitulé « Le Festival fait son cinéma » en compagnie d’artistes déjà présents lors de l’édition 2020 du Festival comme Pierre Génisson et Bruno Fontaine.

Quatuor Hermes © Lyodoh Kaneko

Vertigo – 18h

Karol Beffa présente son nouveau quintette pour quatuor à cordes et clarinette intitulé « Vertigo »(2020)

Programme :

  • Vertigo de Karol Beffa (2020 – commande Pro-Quartet-CEMC) *
  • Quatuor à cordes en ré mineur D. 810 dit « La Jeune Fille et la Mort » de Franz Schubert

*La pièce de Karol Beffa sera en création mondiale avec le Quatuor Zaide, dans le cadre de la programmation culturelle du Musée de l’Armée (Hôtel des Invalides) le lundi 17 mai 2021

Musiques de films ! 20h

  • Pierre Génisson, clarinette
  • Bruno Fontaine, piano et direction artistique
  • Quatuor Hermès
  • Omer Bouchez, violon
  •  Elise Liu, violon
  • Yung-Hsin Lou Chang, alto 
  • Anthony Kondo, violoncelle
Pierre Genisson © Denis Gliksman
Karol Beffa © Ameělie Tcherniak
Bruno Fontaine © Caroline Doutre

Programme :

Hollywood

  • Ouverture
  • Bernard Herrmann : suite sur La Mort au Trousse, Vertigo, Psychose
  • Henry Mancini : The Pink Panther, Moon River de Breakfast at Tiffany’s
  • John Williams : Suite sur E.T, La Liste de Schindler, Star Wars
  • Miklòs Ròzsa : valse de Madame Bovary
  • Alfred Newman : Tara’s theme de Autant en emporte le vent

Rome

  • Ennio Morricone : Cinéma Paradisio, Il était une fois en Amérique, Le Clan des Siciliens
  • Nino Rota : Suite Fellini (la Strada, La Dolce Vita, Amarcord), The Godfather (le Parrain)

Paris

  • Georges Delerue : Suite sur Le Mépris
  • Vladimir Cosma : Le grand blond avec une chaussure noire
  • Michel Legrand : L’affaire Thomas Crown, suite « demoiselle et parapluie »